La bande dessinée polonaise

En Pologne, peut-être plus qu’ailleurs, les mouvement tectoniques considérables qui engagent la nation, l’État et le pays dans son existence même et ses frontières, ont un impact direct et immédiatement observable sur la bande dessinée. 

Auteur(s) : Marynia Jacher / Julien Hallier Publié le : 27/01/2021

La bande dessinée en Pologne


Apparue en Suisse au début des années 1830 avec la parution des premiers albums de Rodolphe Töpffer, la bande dessinée se diffuse au cours du XIXe siècle dans le monde entier via les revues et journaux satiriques.

En Pologne, peut-être plus qu’ailleurs, les mouvement tectoniques considérables qui engagent la nation, l’État et le pays dans son existence même et ses frontières, ont un impact direct et immédiatement observable sur la bande dessinée. 

Les débuts de la bande dessinée en Pologne


Les débuts de la bande dessinée en Pologne sont liés au développement de la presse après le retour à l'indépendance en 1918. À cette époque sont publiées des petites histoires dont la principale caractéristique était le caractère satirique. Les sujets étaient variés, ils abordaient les questions sociales, politiques et morales de l’époque et s’adressaient aux habitants de classe moyenne voire même de classe basse des grandes villes. Le message était simple. Parmi les séries les plus populaires de l’époque, il y a les légendaires « Les aventures de Greg le fou » (Przygody Szalonego Grzesia) et  « Les aventures du chômeur Fronck (Przygody Bezrobotnego Froncka).

Les enfants eux aussi lisaient souvent les petites histoires publiées dans la presse de l'époque. Une rubrique spéciale était dédiée aux plus jeunes lecteurs. Ils y découvraient « Les aventures de Koziołek Matołek » et « Les aventures du singe Fiki-Miki ».

Les années difficiles


Après la Seconde Guerre mondiale, les autorités communistes ont d'abord considéré la bande dessinée comme un genre typique de la culture populaire américaine. Malgré de nombreuses limitations, deux talentueux dessinateurs en particulier ont développé leurs passions : Janusz Christa et Henryk Jerzy Chmielewski, dit Papcio Chmiel. 

Le premier d'entre eux était l'auteur de deux duos inoubliables – « Kajtek et Koko », ainsi que « Kajko et Kokosz ». Recueillies ensemble et publiées sous forme de cahier, « Les aventures de Kajtek et Koko dans l'espace » font près de 700 pages, ce qui en fait la bande dessinée polonaise la plus épaisse de tous les temps !

Papcio Chmiel n'a pas besoin d'être présenté même à ceux qui ne lisent pas les bandes dessinées. Le créateur de « Tytus, Romek et A'Tomek » est devenu une véritable icône de la culture pop polonaise.

Afin de protéger les enfants des contenus déroutants, le parti communiste lui-même s'est occupé de bandes dessinées bien ciblées. C'est ainsi que « Captain Żbik », officier inébranlable de la milice citoyenne, a été créé.

Puis, il y a aussi l’apparition du « Professeur Filutek », noble gentleman vêtu d’un chapeau melon créé par Zbigniew Lengren. Le professeur Filutek vit avec un chien qui lui donne beaucoup de joie et de problèmes. Il a apporté beaucoup de couleurs aux lecteurs de Przekrój pendant près de 60 ans !

La nouvelle ère


Les années 1980 ont apporté une percée grâce au mensuel « Fantastyka », dans lequel sont apparues des bandes dessinées fantastiques. Leur popularité a poussé l'éditeur à lancer des magazines de bandes dessinées strictement dédiés au style fantasy comme par exemple « Fantastyka-Komiks », qui a publié des classiques de la bande dessinée polonaise de science fiction tels que « Funky Koval », et du style fantasy tels que « Wiedźmin » (basé sur la prose d'Andrzej Sapkowski).

Avec le changement de système politique, la Pologne a été inondée par une vague de bandes dessinées américaines, y compris la grande série sur les super-héros de Marvel Comics. Cela n'a cependant pas découragé les artistes polonais, mais a même accéléré le développement du genre.

 

En 2018, l'exposition «Teraz Komiks» s'est tenue au Musée national de Cracovie, où plus de 600 objets des années 1871-2017 liés à la bande dessinée en Pologne ont été présentés.

En moins de 5 mois d'exposition, elle a été visitée par près de 37 000 personnes ! Une première en Pologne !

L’exposition fut conduite par les commissaires Wojciech Jama, un collectionneur privé qui a prêté une grande partie des pièces, Tomasz Trzaskalik et Artur Wabik, que nous avons eu le plaisir d’interviewer récemment.

La bande dessinée polonaise aujourd’hui


Il est prudent d’avancer la thèse selon laquelle la bande dessinée polonaise se porte très bien actuellement. Il y a beaucoup de dessinateurs et de scénaristes talentueux, et nous pouvons trouver de nouveaux titres tout le temps. Presque tout le monde trouvera un contenu adapté à son âge et à ses intérêts.

La bande dessinée est devenue un art de niche, mais avec une communauté de fans très dynamique composée d'éditeurs, d'auteurs, de chroniqueurs, d'organisateurs de festivals et de lecteurs. Dans les années 2000-2010, le marché de la bande dessinée a rattrapé de nombreux retards de l'Occident, et de nombreux nouveaux auteurs sont apparus.

Les auteurs contemporains les plus populaires sont Michał Śledziński (auteur d'Osiedle Swoboda), Tomasz et Bartosz Minkiewicz - auteurs de la série moqueuse Wilq sur un super-héros d'Opole, et le duo Leśniak & Skarżycki - les créateurs de Jeż Jerzy.

Le célèbre hérisson Jerzy fume des joints, fait du skate, drague des filles et se lance dans diverses aventures. Il lutte contre la mafia russe, Satan ou encore les nationalistes. Il est la quintessence du syndrome de Peter Pan, la personnification d'un gars qui ne veut pas grandir. Un long métrage d'animation basé sur Jeż Jerzy a été réalisé , et la bande dessinée est également sortie sur ComiXology sous le nom de "George The Hedgehog".

En 2008, sur ordre de la direction de la bibliothèque universitaire de Poznań, une collection de bandes dessinées a été créée, qui en juillet 2017 a été transformée en studio de bande dessinée. Au début de l'année 2020, sa collection comprenait plus de 15 000 volumes de bandes dessinées publiées en Pologne et dans de nombreux autres pays. Parmi les nombreux matériaux rares, il y a les magazines de bandes dessinées polonaises, l'héritage de Henryk Derwich et la collection de bandes dessinées de Jerzy Skarżyński. La bibliothèque, avec la Fondation Centrala, a été co-organisatrice de certaines éditions du Festival international d'art de la bande dessinée Ligatura (2009-2012), et est, depuis 2017, le principal organisateur du Festival de la bande dessinée de Poznań.

Au cours de la première décennie du 21e siècle, en plus des bandes dessinées imprimées traditionnelles, de nombreuses bandes dessinées en ligne ont été créées, apparaissant à divers intervalles sur Internet.

D’autre part, un superbe ouvrage a été publié en français : « L’histoire de la bande dessinée polonaise » que nous vous conseillons vivement. Cet ouvrage retrace l’histoire de la bande dessinée en Pologne, des origines au XXIe siècle, sur plus d’un siècle, et a été réalisé par les plus grands spécialistes polonais de la bande dessinée.

Vous y découvrirez les plus célèbres personnages de la bande dessinée polonaise comme le chômeur Froncek, record de longévité pour un personnage de BD dans la presse polonaise, le chien Filuś, le dragon Miluś, le professeur Filutek, Jonek, Jonka et Kleks, Tytus, Romek, A’Tomek, Bąbelek, Kudłaczek, Jeż Jerzy.


N’hésitez pas à nous contacter pour obtenir des conseils ou de plus amples informations.


Sources d’inspiration : 

Empik.pl : Historia polskiego komiksu
Culture.pl : Krótki przewodnik po polskim komiksie
PLG Editons : Histoire de la bande dessinée polonaise


Crédits photos : Julien Hallier, Prószyński Media Sp. z o.o.


Nous vous invitons à lire en outre les articles suivants : Le monde des arts d'Artur WabikThe Witcher, une histoire à succès ! et Les néons, un art à part en Pologne.

 

Partager l'article

Faites-nous part de vos besoins !

Affiliations
J'accepte !

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.