5 questions à... Piotr Lewicki et Kazimierz Łatak

Architectes, co-fondateurs du cabinet d'architecture Biuro Projektów Lewicki Łatak.

Auteur(s) : Julien Hallier Publié le : 19/03/2021

Piotr Lewicki & Kazimierz Łatak

Architectes, co-fondateurs du cabinet d'architecture Biuro Projektów Lewicki Łatak.

Lieu de résidence : Cracovie

L'interview avec Piotr Lewicki (à droite sur la photo) et Kazimierz Łatak (à gauche sur la photo) s'inscrit dans le cadre de notre projet intitulé « 5 questions à ... », qui consite à poser les 5 mêmes questions à nos amis Polonais francophones.

Bonjour Piotr et Kazimierz, quelle sont vos histoires personnelles avec le français ?

Piotr Lewicki (PL) : Mon père fut mon premier prof de français. Il m'a ensuite envoyé suivre des cours à la Salle de Lecture Française (devenue ensuite l'Institut Français de Cracovie). Mon père avait des projets que j'ai découverts juste après sa mort. Ce n'est pas le lieu de les décrire ici…

Kazimierz Łatak (KŁ) : Je ne parle malheureusement pas français. Mes relations avec la langue française sont donc indirectes, à travers ceux qui étaient fascinés par la civilisation française tels que Józef Czapski, peintre et écrivain érudit, Antoni Libera, l’auteur du roman « Madame » dans lequel il décrit le phénomène de la culture intellectuelle et matérielle de la France, les Roumains Brancuşi et Cioran, l'écrivain argentin Cortazar, et aussi Konstanty Jeleński qui représente, en quelque sorte, le milieu de l’Association « Institut Littéraire Kultura », liée à la ville de Maison-Laffitte.

Je pense que l'admiration de la France parmi les Polonais n'est pas la même que les Français ont pour la Pologne, et ce bien sûr pour des raisons historiques.

Quelle sont, selon vous, la plus grande différence entre les Polonais et les Français ?

KŁ : Les Français sont à mon avis beaucoup plus fiers de leur patrie que les Polonais.

PL : Je pense que l'admiration de la France parmi les Polonais n'est pas la même que les Français ont pour la Pologne, et ce bien sûr pour des raisons historiques.

Quel est votre endroit préféré à Cracovie ?

PL :  J'aime bien les environs de notre atelier, situé rue Dolnych Młynów, qui se sont transformés récemment en un endroit très agréable, symbolisant la vie urbaine. Plein de gens se réjouissent des bars, restaurants et clubs ouverts il y a quelques années. En plus, et bien évidemment, le bar Dym, situé au coin de la rue św. Tomasza, un des lieux de rencontres favoris des architectes. C’est un endroit magique pour la bohème de Cracovie.

KŁ : La place Mariacki, et plus précisément l’endroit devant la porte du presbytère (ajouté dans les années 30. du XXe siècle selon les plans de l’architecte cracovien Franciszek Mączyński) de l’église Notre-Dame d’où l’on voit bien le Rynek Główny (la Place du Marché). C’est ici que se rencontrent les styles baroque et Renaissance de l’église Ste Barbara, le style gothique de l’église Notre-Dame, le style Art nouveau de l’ancien hôtel particulier Czynciel (dessiné par l’architecte Wojtyczko), le Sukiennice (Les Halles aux Draps), et la tour de l’Hôtel de Ville.

Où aimez-vous passer votre temps libre hors de la ville ?

KŁ : Dans mon village d’origine, Kamień, situé à 25 km de Cracovie. Kamień fut fondé il y a 700 ans sur la rive nord de la Vistule. Là-bas, le terrain est en pente, et incliné vers le fleuve, avec une dénivellation de 100 m sur 2 km de longueur. Cette pente, entourée par des forêts de pins et d’hêtres, contient de nombreux carrières historiques (le mot kamień signifie pierre en polonais), des fours à chaux, des étangs à poissons et des ruisseaux.

PL : Dans notre chalet en montagne, où nous (ma femme et moi) passons tous les weekends. Situé à une heure de route de Cracovie, il nous offre beaucoup de joie et une possibilité d'un excellent repos après une semaine de travail, assez souvent chaotique et nerveuse.

Qu’est-ce qui plait le plus à vos amis français en Pologne ?

PL : La traditionnelle hospitalité polonaise et la cuisine, même si parfois elle peut être trop lourde pour un estomac français.

KŁ : Ah, je n’ai pas d’amis français... Je ne connais que ceux qui admirent la France pour sa civilisation, sa nature, et sa cuisine !


*

Piotr et Kazimierz, merci pour votre contribution.

Chers lecteurs, nous vous donnons rendez-vous bientôt pour la prochaine interview avec un(e) autre ami(e) Polonais(e) francophone.
A très vite !


Crédits photos : 
#1 : Kazimierz Łatak et Piotr Lewicki, © Justyna Mielnikiewicz
#2 : Musée des Princes Czartoryski [Cracovie], © Wojciech Kryński
#3 : Place Mariacki [Cracovie], © Julien Hallier
#4 : Beskid Wyspowy, © Destination Pologne × Adobe Stock 

Partager l'article

Faites-nous part de vos besoins !

Affiliations
J'accepte !

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.