Patrimoine UNESCO en Pologne

Découvrez avec nous les sites inscrits sur la liste du Patrimoine mondial de l'UNESCO en Pologne. 

Auteur(s) : Emma Monbrun / Julien Hallier Publié le : 12/05/2021
Introduction

Les sites du patrimoine mondial de l'UNESCO sont reconnus pour leur importance culturelle ou naturelle exceptionnelle pour le patrimoine commun de l'humanité. La Pologne compte à ce jour 16 sites sur la liste - les deux premiers ont été inscrits en 1978 et le dernier en 2019.

Découvrez avec nous les sites extraordinaires du patrimoine mondial de l'UNESCO en Pologne, classés ci-dessous par ordre chronologique.

Suivez le guide !

Centre historique de Cracovie

Bien culturel
1978


Le centre historique de Cracovie, l’ancienne capitale des Rois polonais, n’a plus besoin d’être présenté. Inscrit en 1978, il figure sur la première liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, qui comptait 12 biens au total. Sa configuration urbaine médiévale n'a pas changé depuis des siècles. La plus grande place du marché médiévale d'Europe (Rynek Główny) avec sa halle aux draps historique (Sukiennice), la basilique Notre-Dame, la colline de Wawel, son château royal et sa cathédrale, sont des lieux à voir absolument lors d’une visite de Cracovie.

Mines de sel de Wieliczka et Bochnia 

Bien culturel
1978, 2013


La mine de sel royale de Wieliczka, située non loin de Cracovie, est exploitée de façon continue depuis le 13e siècle, faisant de cette activité industrielle majeure la plus ancienne d’Europe. La mine abrite une ville souterraine extraordinaire, avec 300 kilomètres de couloirs sinueux, de coins et recoins, des sculptures scintillantes, des lustres, des chapelles et même une salle de bal - tous sculptés dans le sel. En 2013, la mine de sel royale de Bochnia, une extension de la mine de sel de Wieliczka, a été ajoutée à la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Auschwitz-Birkenau

Camp allemand nazi de concentration et d'extermination (1940-1945)

Bien culturel
1979


Auschwitz-Birkenau était le plus grand camp de concentration et d'extermination établi par l'Allemagne nazie en Pologne occupée pendant la Seconde Guerre mondiale. Il comprenait plus de 40 camps distincts, théâtres de travaux forcés, de tortures et de meurtres de plus de 1,1 million de personnes, dont de très nombreux Juifs de Pologne et de toute l’Europe. En témoignage de ce crime contre l'humanité, les sites d'Auschwitz I et d'Auschwitz II-Birkenau ont été inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO en 1979.

Forêt de Białowieża

Bien naturel
1979, 1992, 2014


Des siècles avant notre ère, les terres polonaises étaient entièrement couvertes de forêts. Aujourd'hui, la forêt de Białowieża est l'une des dernières et des plus grandes parties restantes de l'immense forêt primitive qui s'étendait autrefois sur la plaine européenne. La partie polonaise de la forêt de Białowieża, qui s'étend sur une superficie d'environ 105 kilomètres carrés jusqu’en Biélorussie, est protégée en tant que parc national de Białowieża. Ce site polonais du patrimoine mondial de l'UNESCO abrite l'animal terrestre le plus lourd d'Europe : le żubr, autrement dit le bison d'Europe.

Centre historique de Varsovie

Bien culturel
1980


Le centre historique de  Varsovie est une véritable exception sur la liste du patrimoine culturel mondial de l'UNESCO. C'est le seul bien culturel et urbain presque entièrement reconstruit après sa destruction lors de la Seconde Guerre mondiale. La reconstruction minutieuse de la ville a pris plusieurs années et celle du château royal n'a commencé qu'en 1971. En raison de l'effort et de la compétence des architectes et restaurateurs, les touristes ne sont pas en mesure aujourd'hui de distinguer les fragments originaux des bâtiments historiques de ceux des bâtiments reconstruits.

Vieille ville de Zamość

Bien culturel
1992


Cette ville “idéale” de la Renaissance a été fondée au 16ème siècle par le chancelier Jan Zamoyski sur la route commerciale reliant l'Europe occidentale à la mer Noire. A cette époque, elle abritait des marchands de différentes ethnies et religions : Arméniens, Turcs, Ruthènes et Juifs. La ville, épargnée par la guerre, a conservé ses fortifications d'origine et un grand nombre de bâtiments qui combinent les traditions architecturales italiennes et d'Europe Centrale. Sa Vieille ville a été inscrite sur la liste du patrimoine mondial par l'UNESCO en 1992.

Ville médiévale de Toruń

Bien culturel
1997


Grâce au grand astronome Nicolas Copernic et à la saveur du célèbre pain d'épices torunien, mais aussi au charme et au caractère de l'une des plus belles villes médiévales d'Europe, Toruń est une ville largement connue en Pologne et bien au-delà de ses frontières. Toruń doit ses origines à l'Ordre Teutonique, qui y construisit un château au milieu du 13e siècle. A cette époque, la ville était l'un des centres commerciaux et culturels les plus importants de cette partie de l'Europe. Elle possède encore de magnifiques bâtiments gothiques qui témoignent de la splendeur passée de la ville. C’est d’ailleurs pour cela que la ville a été inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO en 1997.

Château de l'ordre Teutonique de Malbork

Bien culturel
1997


Le château de Malbork était le centre économique, militaire et administratif de l'ordre teutonique à l’époque médiévale. Fondé en 1270, avec ses passages souterrains et sinueux, le château est la plus grande forteresse gothique d'Europe, ainsi que la plus grande construction en brique au monde. Il a été gravement endommagé à la fin de la Seconde Guerre mondiale mais sa reconstruction a été exemplaire. Aujourd'hui musée, le château attire des touristes du monde entier, qui peuvent assister à des spectacles son et lumière ou à des événements en plein air reconstituant le siège de Malbork. Le château abrite également une collection spectaculaire d’objets à base d’ambre, l’or de la Baltique.

Sanctuaire de Kalwaria Zebrzydowska

Bien culturel
1999


Le calvaire de Kalwaria Zebrzydowska est un complexe long de cinq kilomètres. Il s’agit non seulement du plus ancien calvaire mais aussi du plus visité de Pologne. Pour la petite histoire, le calvaire a été construit pour ressembler autant que possible à l’original de Jérusalem. La semaine sainte, le site accueille l'un des événements liés à la passion du Christ. Ces pièces dramatiques sont de renommée mondiale, avec pas moins de 100 000 pèlerins qui y participent chaque année. En 1999, le site a été inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO en raison de son importance culturelle, artistique, religieuse et paysagère.

Eglises de la Paix à Jawor et à Świdnica

Bien culturel
2001


Les églises de la paix de Jawor et de Świdnica, les plus grands édifices religieux à pans de bois d'Europe, ont été construites au milieu du 17ème siècle suite à la guerre de trente ans. Modelées par des facteurs physiques et politiques, elles témoignent de la quête de liberté religieuse et mettent en œuvre des formes architecturales généralement associées à l'église catholique mais très peu courantes s'agissant de la religion luthérienne.

Eglises en bois du sud de la Petite Pologne

Bien culturel
2003


Certaines de ces églises ont plusieurs centaines d'années et six d’entre elles ont été inscrites sur la liste du patrimoine culturel mondial de l'UNESCO en 2003. La plus ancienne est l'église catholique de l'Assomption de la Vierge Marie, située à Haczów et datant du 15ème siècle. Les cinq autres se trouvent à Binarowa, Blizne, Dębno, Lipnica Murowana et Sękowa. L’itinéraire de l'architecture en bois de la région de Małopolska s'étend sur plus de 1 500 kilomètres. Il comporte 232 constructions en bois dont 123 églises catholiques romaines, 39 églises orthodoxes, 25 complexes ruraux et 27 musées d'architecture rurale.

Parc de Muskau / Muzakowski

Bien culturel
2004


Le parc de l'excentrique prince Hermann von Pückler-Muskau est situé à la frontière germano-polonaise, à Bad Muskau en Allemagne, et à Łęknica en Pologne. Il s’agit de l'une des réalisations les plus remarquables de l'architecture paysagère européenne du 19ème siècle. Le parc de style anglais a été aménagé à partir de 1815 et couvre 3,5 kilomètres carrés de terres en Pologne et 2,1 kilomètres carrés en Allemagne. Dans les années 80, les autorités polonaises et allemandes ont lancé conjointement un projet de restauration. Ce projet était un exemple unique de coopération bilatérale fructueuse dans le domaine de la protection et de la conservation du paysage culturel.

Halle du Centenaire à Wrocław

Bien culturel
2006


Il n'est pas commun qu'un bâtiment vieux d’à peine 100 ans soit honoré de cette manière. Ce bâtiment en acier a été construit à Wroclaw entre 1911 et 1913, en commémoration du 100e anniversaire de la bataille des Nations, combattue au côté de Napoléon (1813). Son autre objectif était de servir de centre pour la grande exposition du centenaire. A l’époque de sa construction, le bâtiment possédait la plus grande toiture en béton armé au monde. La coupole fait 67 mètres de diamètre et la largeur maximale de l'intérieur est de 95 mètres. La construction de la Hala Stulecia représente un des tournants de l'histoire de l'utilisation de l'acier pour le renforcement des charpentes des bâtiments.

Tserkvas en bois de la région des Carpates 

Bien culturel
2013


Situé en Europe Centrale et de l’Est, aussi bien en Pologne qu’en Ukraine, ce bien transnational compte une sélection de 16 tserkvas. Ce sont des églises construites avec des rondins de bois entreposés de manière horizontale, entre les 16ème et 19ème siècles par des communautés de confessions orthodoxes orientales et grecques-catholiques. Elles représentent l'expression culturelle de quatre groupes ethnographiques et les caractéristiques formelles, décoratives et techniques qu'ils ont développées au fil du temps. On en compte 8 sur le territoire polonais, situés dans les communes de Brunary, Chotyniec, Kwiaton, Owczary, Powroźnik, Radruz, Smolnik et Turzańsk.

Mine de plomb, d’argent et de zinc de Tarnowskie Góry

Bien culturel
2017


La mine de plomb, d’argent et de zinc de Tarnowskie Góry et son système de gestion des eaux souterraines a été ajoutée à la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO en juillet 2017. Elle est située en Haute-Silésie, dans le sud de la Pologne, l'une des principales zones minières d'Europe Centrale. Ce labyrinthe remonte au 15ème siècle mais son développement s'est poursuivi sur 500 ans jusqu'au 20ème siècle. Aujourd'hui, le site est une attraction touristique unique avec un parcours de presque 2 km de long, dont une partie est visitable en barque. 

Région minière préhistorique de silex rayé de Krzemionki

Bien culturel
2019


La mine de Krzemionki est le site de l’UNESCO le plus récent en Pologne, inscrit le 6 juillet 2019. Ce complexe néolithique remonte à l'âge de bronze (environ 3900 à 1600 avant notre ère). Avec ses structures minières souterraines, ses ateliers de création de silex et quelque 4 000 puits et fosses, la mine présente l'un des systèmes d'extraction de silex préhistoriques les plus complets identifiés à ce jour. Le site fournit des informations sur la vie et le travail dans les structures préhistoriques et témoigne d'une tradition culturelle disparue. Il s’agit d’un témoignage exceptionnel de l'importance de la période préhistorique et de l'extraction du silex pour la production d'outils dans l'histoire humaine.

Invitation au voyage : Route de l'Unesco en Pologne



L'itinéraire sélectionné vous permettra de séjourner dans les villes de Varsovie, Poznań, Wroclaw, Cracovie et dans la région des Basses-Capartes, ainsi que de découvrir 6 biens inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. 

Soyez les bienvenus en Pologne, un pays d’histoire et de culture, où la nature y est riche et variée. Les arts populaires et le folklore sont éclatants de couleur et de vivacité. La gastronomie polonaise est l'une des plus riches et des plus variées d'Europe Centrale.


Vous souhaitez en savoir plus ? Cliquez ici ! 

Crédits photo : Destination Pologne × Adobe Stock

Partager l'article

Faites-nous part de vos besoins !

Affiliations
J'accepte !

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.