Pâques en Pologne

Découvrez avec nous les traditions de Pâques en Pologne !

Auteur(s) : Emma Monbrun / Julien Hallier Publié le : 31/03/2021

Pâques en Pologne


En Pologne, pays où les pratiques religieuses catholiques romaines sont encore largement présentes, Pâques se trouve être l'une des plus belles célébrations du calendrier. Une série de rituels uniques accompagnent cette fête, allant du joyeux au spirituel, et bien sûr toujours avec beaucoup de délices faits maison.


Suivez le guide !

Le dimanche et le lundi de Pâques se passent traditionnellement en famille. Il est courant pour les familles polonaises de participer aux célébrations, quelles que soient leurs croyances religieuses. Certaines ont adopté et perpétuent d’anciennes coutumes slaves comme le petit déjeuner de Pâques, les œufs de Pâques décorés, la bénédiction du panier de nourriture, le dimanche des rameaux, le Śmigus-dyngus, ou encore la foire d’Emmaüs à Cracovie.

Destination Pologne vous emmène à la découverte des particularités de ces traditions et festivités qui animent les fêtes de Pâques en Pologne.


Le dimanche des Rameaux, un dimanche bien chargé


Une semaine avant Pâques a lieu le dimanche des Rameaux (en polonais « Niedziela palmowa »). Selon la tradition catholique, ce jour marque l'entrée de Jésus à Jérusalem et donc l’entrée dans la semaine Sainte. Les Polonais utilisent surtout des branches de buis, qui sont ensuite séchées, tissées et colorées. La tradition de préparer les rameaux de Pâques décorés avant de les faire bénir à l’église est une coutume ancienne et très importante en Pologne.

Chaque année, un concours des rameaux de Pâques est organisé à Lipnica Murowana, commune située dans la région de Małopolska, à une cinquantaine de kilomètres de Cracovie. C'est un festival unique en son genre, frequenté par des visiteurs venant de toute la Pologne. Il y a plusieurs années, les plus hauts rameaux atteignaient 30 mètres ! En 2011, le record du plus haut rameau de Pâques a été attribué à Zbigniew Urbański, avec un rameau d’une hauteur ne pouvant rivaliser qu'avec la tour de 39 mètres de l'église Saint-Andrzej ! Si un rameau se casse, sa hauteur n'a plus de sens et est disqualifié de la compétition.

Le concours est accompagné d'un festival folklorique, au cours duquel vous pouvez acheter les produits des artisans et agriculteurs locaux. Bien sûr, juste avant Pâques, les produits les plus fréquemment achetés sont les œufs de Pâques, les gâteaux et les produits à base de viande.

Les pisanki, tout un art


Le samedi précédant le dimanche de Pâques, les Polonais décorent des « pisanki », les oeufs de Pâques. On pense que cette tradition est vieille de plus de 5 000 ans ! Dès l'époque préchrétienne, les gens teignaient en effet des œufs au début du printemps afin de célébrer le réveil de la nature après son long sommeil hivernal.

Les pisanki sont obtenus à partir d'œufs de poule, de canard et d'oie. Les œufs d'autruche sont de plus en plus populaires ces dernières années. Certains continuent à fabriquer des colorants de manière traditionnelle, avec des pelures d'oignon bouillies pour obtenir la couleur rouge brun par exemple.

Il existe un certain nombre de méthodes traditionnelles pour décorer les pisanki, enracinées dans les traditions folkloriques :

  • La technique du batik, encore utilisée aujourd’hui en Pologne, est la plus ancienne façon de décorer les pisanki. Les premiers œufs de Pâques teints de cette manière ont été trouvés sur le site de l'ancien bastion médiéval d'Ostrówek. Aujourd'hui, ils sont exposés au Musée de la Silésie d'Opole.
  • Une autre méthode consiste à gratter légèrement l'oeuf avec un stylet. On retrouve ces oeufs de Pâques principalement dans la région d'Opole, où ils sont appelés « Kroszonki ».
  • Bien sûr, il existe également d'autres méthodes moins traditionnelles, telles que la décoration des oeufs avec de la peinture acrylique ou encore le fait d'orner les œufs de Pâques de bijoux en ambre. Le nombre de variétés montre tout simplement la popularité dont jouissent les pisanki en Pologne.

Certaines propriétés magiques sont attribuées aux pisanki. Autrefois, on croyait que se laver avec l'eau dans laquelle ils étaient bouillis assurerait une bonne santé. Un œuf pouvait également être placé dans les fondations d'un bâtiment afin de le protéger des forces du mal. Aussi, la décoration des œufs de Pâques était le domaine exclusif des femmes. Pour éviter d'inviter la malchance, les hommes n'étaient même pas autorisés à entrer dans la pièce lors de la préparation des oeufs.

La bénédiction du panier de Pâques


Une autre tradition du samedi est la préparation et la bénédiction du panier de Pâques, aussi appelé « Święconka » en polonais. Les paniers contiennent les pisanki, du pain, du raifort, un morceau de saucisse ou de jambon, du sel et du poivre, un morceau de gâteau et un agneau de Pâques en sucre ou en plastique. Puis, le Samedi saint, tous ces aliments sont amenés à l'église dans le panier pour y être bénis. Ils ont tous une signification symbolique :

  • Les œufs symbolisent la vie et la résurrection du Christ.
  • Le pain est une symbolique de Jésus.
  • L’agneau représente le Christ.
  • Le sel représente la purification.
  • Le raifort est une symbolique du sacrifice du Christ.
  • Le jambon symbolise la joie et l'abondance.

Alors que dans certaines communautés rurales, le prêtre rend visite aux habitants chez eux pour bénir les aliments, la grande majorité des Polonais vont directement à l'église pour l’occasion. La bénédiction de la nourriture est une occasion festive. Les prières de la bénédiction s’articulent en trois parties et abordent spécifiquement les différents contenus du panier, avec des prières spéciales pour les viandes, les œufs, les gâteaux et le pain. Le prêtre arrose ensuite les paniers avec de l'eau bénite.


Le dimanche de Pâques


Le dimanche de Pâques, les plus courageux vont à l'église à 6 heures du matin pour la messe de la résurrection. Les maisons s'animent ensuite avec des familles qui se rassemblent pour prendre le traditionnel petit déjeuner de Pâques. Avant le repas, à peu près de la même manière que pour Noël avec le partage de l'opłatek, les Polonais partagent un oeuf de Pâques béni du panier. Puis ils échangent leurs vœux, s’adressent un Wesołego Alleluja, et mangent le reste du panier de Pâques.


Que mange-t-on au petit déjeuner de Pâques ?


Le petit-déjeuner est dominé par les plats froids et ravira les amateurs de viande.


La biała kiełbasa

Pâques est une fête de viandes fumées et de jambon, où la « biała kiełbasa » (saucisse blanche) occupe le devant de la scène. Vous la trouverez dans la żurek ou parmi les échantillons du panier de Pâques.

La żurek

La « żurek » est une soupe à base de levain fait maison ou acheté en magasin à partir de farine de seigle. Elle est garnie de saucisses blanches et de moitiés d'œufs bouillis. Il y a longtemps, la żurek et le hareng étaient les principaux aliments de base du jeûne avant le Carême de Pâques.

Les œufs

Les traditions polonaises liées aux œufs incluent évidemment leur coloration, leur bénédiction, le partage de l’oeuf tout en se souhaitant le meilleur pour l'année à venir et, bien sûr, leur dégustation avec divers assaisonnements. Qu'ils soient servis bouillis, farcis, frits ou avec de la mayonnaise, il n'y a pas moyen d'y échapper !

Le śledź

Le « śledź » (hareng) est aussi populaire en Pologne qu'aux Pays-Bas ou au Danemark. Il est servi en morceaux marinés au vinaigre et à l'huile, avec ou sans légumes. Les supermarchés stockent des pots de hareng mariné toute l'année. A la fin du Carême, il est de coutûme de suspendre le hareng à un arbre.

Le chrzan

Le « chrzan » (raifort) fait pleurer les yeux mais se marie très bien avec la charcuterie.

Un peu (beaucoup) de desserts


Le mazurek 

Le premier dans le défilé des gâteaux de Pâques polonais est le « mazurek ». On pense que la recette est arrivée en Pologne de Turquie et a commencé à circuler au 17ème siècle. L'apparence du mazurek dépend de la personne qui le prépare. Le sablé peut être composé de différents types de pâte et de garniture.

Le sernik 

À Pâques, dans un foyer polonais, vous trouverez probablement du « sernik » sur la table des desserts. Il en va de même pour Noël et les autres occasions spéciales. Le fromage utilisé dans le gâteau est le « twaróg », un fromage fermier polonais.

La babka 

La « babka » de Pâques est un gâteau qui peut être mélangé avec du sirop de rhum et arrosé de glaçage. Le nom dérive du mot grand-mère en polonais (« babcia »), qui pourrait faire référence à sa forme, comme la jupe large et plissée d'une grand-mère. A chacun son interprétation.

Le makowiec 

Un autre dessert polonais que vous trouverez à Pâques est le « makowiec ». Avec les graines de pavot comme ingrédient principal, sa texture est croquante. Parfois, il est recouvert d'un glaçage au sucre.

L’agneau de Pâques 

Entièrement en sucre, l’agneau est la pièce maîtresse traditionnelle de la table et du panier de Pâques en Pologne. Il porte souvent un drapeau rouge avec une croix.

 
Smacznego ! (Bon appétit !)
Le Śmigus-Dyngus ou la bataille d’eau du lundi de Pâques


Un bon conseil, méfiez-vous du lundi de Pâques en Pologne. Bien que ce conseil puisse sembler étrange, vous devriez le prendre à cœur, sinon... vous pouvez finir trempés!

Le lundi de Pâques, la tradition du Śmigus-Dyngus, également connu sous le nom de lany poniedziałek (lundi humide), implique que les gens se jettent de grandes quantités d'eau les uns sur les autres. Pourquoi? La tradition remonte probablement au 14ème siècle, mais elle a probablement aussi des origines préchrétiennes. L'histoire la plus connue est celle de l'époque où, le lundi de Pâques, les garçons étaient autorisés à asperger les filles d'eau et à les fouetter avec des branches de saule. Bien que cela puisse paraître terrible, c'était généralement un moyen de montrer leur affection (et cela a probablement abouti à des mariages plus tard).

De nos jours, cet ensemble de rituels relativement inoffensifs s'est transformé en une véritable bataille d’eau nationale! Vous ne serez peut-être qu'un passant innocent, mais vous aussi, vous pourrez finir trempé de la tête aux pieds. Certaines fois, même des camions de pompiers se sont joint aux festivités. Vous avez donc deux options, vous préparer avec un imperméable et un parapluie, ou vous armer d'un pistolet à eau.

Le festival de musique Misteria Paschalia à Cracovie


Chaque année, durant la Semaine Sainte en Pologne, a lieu l'un des festivals de musique baroque les plus importants d'Europe, le festival Misteria Paschalia. Organisé pour la 18e fois cette année, le festival se déroulera du 1er au 5 avril 2021. Cette année, le répertoire est une véritable corne d’abondance de musique : des répertoires de religieuses de couvents espagnols, en passant par les chants espagnols du XVIIe siècle et les chefs-d'œuvre de la musique portugaise du XVIIIe siècle aux extraordinaires compositions mêlant influences ibériques et traditions autochtones.

Les concerts seront diffusés sur la plateforme Play Kraków. Rendez-vous sur le site internet du festival pour consulter le répertoire complet.  

La foire d’Emmaüs à Cracovie


Emaus (Emmaüs), qui tire son nom du village biblique, est une indulgence traditionnelle de Cracovie qui a lieu chaque lundi de Pâques. Cette année, Emaus aura lieu le 5 avril 2021. La foire aux indulgences de Cracovie est de loin la plus grande et la plus populaire en Pologne, survivant sans interruption depuis au moins le 16ème siècle! Chaque année, des centaines de familles se rendent au monastère des Norbertins et dans les environs des rues Emaus, Św. Bronisławy, et Kościuszki, où les marchands vendent des sucreries traditionnelles en pain d'épice, des jouets et des souvenirs folkloriques, des ballons, de la nourriture. Vous pouvez aussi exceller aux stands de tir ou tester les carrousels et les manèges.


Co jeszcze? Quoi d’autre? 


Outre les traditions et festivités susmentionnées, nous pouvons citer encore les traditions suivantes :

  • La « Siuda Baba », une vieille coutume folklorique à Lednica Górna et Wieliczka, lors de laquelle un homme mal habillé, avec son visage noirci par la suie, marche de maison en maison le lundi de Pâques, enduisant de suie le visage des filles.
  • Les « Pucheroki », lorsque des garçons, portant des chapeaux coniques, font du porte-à-porte le dimanche des Rameaux, chantent, récitent des poèmes et demandent de la nourriture et des bonbons.
  • La pendaison de Judas, où l’effigie de Judas est pendue, torturée et brûlée par les villageois.
  • Les « Przywołówki », une tradition célébrée à Szymborze, où de jeunes célibataires se rassemblent au centre du village et récitent des poèmes sur les jeunes filles locales.
  • Les « Dziady śmigustne », une tradition du lundi de Pâques dans le village de Dobra, où les jeunes hommes s'habillent de costumes de paille faits à la main.
  • Et plein d’autres encore …

A bientôt en Pologne pour célébrer les fêtes de Pâques avec la population polonaise !
Wesołych Świąt Wielkanocnych !

Voyages sur mesure en Pologne ➝ Pâques à Cracovie


Crédits photos : KBF | kultura biznes festiwale, Destination Pologne × Adobe Stock 


Nous vous invitons à lire en outre l'article suivant : Noël en Pologne

 

Partager l'article

Faites-nous part de vos besoins !

Affiliations
J'accepte !

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.