Le Spodek et la Zone de la Culture à Katowice

Partez avec nous à la decouverte personnalisée de la capitale de la Haute Silésie ! 

Auteur(s) : Emma Monbrun / Julien Hallier Publié le : 19/05/2021
Introduction


Les premiers vols dans l’espace à la fin des années 50 ont laissé leur empreinte sur... l'architecture polonaise.

Le 8 mai dernier, 50 ans se sont écoulés depuis l'inauguration d’une des icônes de l'architecture polonaise : le Spodek. Son nom signifie “soucoupe” en polonais en raison du fait qu'il ressemble à une soucoupe volante inclinée. L’édifice, connu pour son architecture futuriste hors du commun, fait office de salle de sport et de divertissement. Il s'intègre parfaitement dans le centre de la ville silésienne et se distingue non seulement par sa forme, mais aussi par une structure très moderne en béton armé et en acier.

Vous souhaitez en savoir plus non seulement sur le Spodek, mais aussi sur la Zone de la Culture et d’autres endroits à ne pas manquer à Katowice ?

Suivez le guide ! 

Le Spodek


Le Spodek, toute une histoire...


Le concours

L’histoire du Spodek commence en 1959, lorsque le Comité provincial de la culture physique de Katowice demande à la branche silésienne de l’Association des architectes polonais (SARP) d'organiser un concours d'architecture pour la conception d'une salle de sport et de divertissement.

Plusieurs équipes ont été invitées à y participer. La proposition la plus populaire et retenue par le jury est née d’un groupe dirigé par Maciej Gintowt et Maciej Krasiński. Leur avantage par rapport aux autres architectes était qu’ils comptaient parmi eux l'un des meilleurs ingénieurs polonais, Wacław Zalewski. C'est d’ailleurs lui qui proposa de développer la structure sous la forme d’un ovni.

Cette forme extravagante, et à la fois techniquement et structurellement avancée, aurait captivé le jury, car elle correspondait parfaitement à l'image d'une métropole moderne que Katowice souhaitait devenir.


Katowice, “ capitale industrielle de la Pologne ” et hôte du Spodek

Il ne faut pas oublier qu'à cette époque, Katowice était l'une des villes qui se développaient le plus rapidement. Choisie par les autorités comme “ capitale industrielle de la Pologne ”, elle s'enrichit d'installations modernes ayant pour but de témoigner du développement du pays, du progrès technique et de la réussite économique.

La salle a été mise en service en mai 1971. Malgré le fait qu'elle se trouvait à proximité de plusieurs autres structures importantes et imposantes, elle est immédiatement devenue la plus importante d'entre elles. Le Spodek est alors devenu un symbole non seulement de la ville ou de la région, mais l'un des monuments les plus reconnaissables de tout le pays.

La construction ingénieuse du Spodek


Le Spodek possède toutes les caractéristiques d'une icône architecturale. Ce qui est sûr, c’est qu’il se distingue des bâtiments environnants. Bien qu'il inspire, il ne peut pas être copié, il est donc unique en son genre.


Une construction exigeante

La construction de la salle a commencé en 1964. Les préparatifs eux-mêmes ont pris un temps assez long. Le bâtiment devait à l'origine être construit dans le parc de Silésie, mais en raison de son apparence avant-gardiste, les autorités de Katowice ont décidé d'ériger le Spodek dans un endroit différent. Ce nouvel emplacement, l’ancienne mine de charbon de Katowice, situé le long de l'avenue reliant le Rynek au carrefour Rondo, était plus proche du centre-ville et des bâtiments modernistes en construction. Ce nouveau choix de terrain a certes considérablement augmenté le prestige du bâtiment prévu, mais il a aussi compliqué sa mise en œuvre. En effet, la forme de l’ovni n'est pas le résultat des centres d’intérêt cosmiques des architectes. Le plan et la forme inhabituels ont été forcés par le terrain, menacé de dommages miniers, ainsi que par la fonction du bâtiment, nécessitant un aménagement intérieur flexible. Une partie du bâtiment était en service en 1969, bien que l'inauguration n'ait eu lieu que le 8 mai 1971.


Une construction ambitieuse

La salle se tient sur un immense bassin de fondation en béton armé, soutenu par 40 poteaux d’appui protégeant la fondation contre les mouvements du sol causés par les dommages miniers. Ces fondations sont soutenues par 120 nervures en acier qui soutiennent le revêtement du toit, tout ça sur une portée de 126 mètres !

Ce choix ingénieux et inhabituel a facilité la mise en forme du bâtiment. Contrairement à ce que l’on pourrait croire de loin, la “soucoupe” n'est pas ronde. Son toit a plutôt la forme d'un cercle inscrit dans une ellipse.

La structure du Spodek est en béton armé et en acier. Mais l'élément le plus caractéristique qui donne une expression à l'ensemble du bâtiment est le revêtement de façade. Il est recouvert de 30 000 écailles légèrement brillantes. À l'origine, elles étaient en ciment, mais lors de la rénovation en 2011, elles ont été remplacées par de l’aluminium.

La disposition de la scène et des tribunes devait être assez flexible car le Spodek a été conçu dès le départ comme une salle polyvalente. Le plan inhabituel de la salle rendait très facile l'aménagement de son espace selon les besoins. Les gradins peuvent accueillir jusqu'à 50 000 spectateurs.

Une salle polyvalente qui accueille des événements de rang mondial


Depuis sa création jusqu’à aujourd’hui, le Spodek est très apprécié des habitants de Katowice. Il attire des publics différents et constitue un élément important de l'identité de la région.

Mais il ne s’agit pas seulement d’une structure en forme de soucoupe volante. C'est aussi un complexe utilisé à la fois pour des événements sportifs, musicaux, culturels et religieux et même des foires.


Voici quelques exemples :

Le Spodek accueille des compétitions sportives, parfois même de rang mondial, comme le Championnat du monde de handball en 2016 ou les étapes finales de l'EuroBasket 2009.

Le Spodek est également le lieu numéro 1 de Katowice pour les événements musicaux et culturels. On compte d'innombrables concerts internationaux qui s’y sont déroulés dont ceux de Charles Aznavour, Metallica, Depeche Mode, Elton John, Slipknot et Robbie Williams, ou encore Sting en 2000.

Dans les années 1970, le Spodek était équipé de l'un des plus grands écrans de cinéma de Pologne. Les projections de films attiraient toujours des foules de téléspectateurs. En 1973 par exemple, 60 000 personnes y ont vu “ Le Parrain ”.

En 1972, Fidel Castro s'est exprimé au Spodek. Son discours a même duré plus de six heures !

Le Spodek comprend aussi une patinoire, une aire de jeux, une piscine, un hôtel, un club, un restaurant, une clinique médicale. Au total, l'ensemble des bâtiments liés au Spodek occupe jusqu'à 7 hectares !

La “Zone de la Culture” de Katowice


L'époque de l'industrie lourde à Katowice est révolue, et maintenant, le cœur battant de la Silésie se trouve dans sa riche culture. L'ancienne mine de charbon et la zone industrielle de Katowice ont été radicalement rajeunies et réaménagées dans le cadre de la “Zone de la Culture” de la ville (Strefa Kultury).

La Zone de la Culture se compose de quatre sites principaux :

  • le Spodek présenté ci-dessus, 
  • le Centre International des Congrès, avec son caractéristique toit vert entièrement accessible d’où l’on peut admirer une vue panoramique sur Katowice,
  • le NOSPR, le siège de l'Orchestre symphonique de la radio nationale polonaise et l'une des salles de concert avec la meilleure acoustique en Europe,
  • le Musée de Silésie (Muzeum Śląskie), aménagé à 13 mètres sous terre dans l'ancienne mine de charbon de Katowice.
Le Centre International des Congrès de Katowice


Le “Międzynarodowe Centrum Kongresowe” est le plus récent joyau architectural de la couronne éclectique de Katowice.

Cet immense complexe polyvalent est bien plus qu’un extérieur végétal. Avec une capacité d'accueil de 15 000 visiteurs, il s’agit du plus grand centre de congrès de Pologne. Associé au Spodek voisin, c'est l'un des plus grands lieux de Pologne pour organiser des conférences, des expositions, des foires commerciales et des événements sportifs. Le centre a été construit entre 2011 et 2015, et son architecture fait référence aux traditions minières.

Le complexe est divisé en 4 parties : une salle multifonctionnelle d'une superficie de 8 174 m² pouvant accueillir jusqu'à 10 000 personnes, un auditorium avec 570 places, une salle de bal pour 1 000 personnes, et un complexe de salles de conférence.

Le NOSPR, siège de l’Orchestre symphonique national de la radio polonaise


En 2014, Katowice a célébré l’inauguration de son tout nouveau joyau architectural et culturel : le nouveau siège du NOSPR, l'Orchestre symphonique de la radio nationale polonaise.

Non seulement c'est l'un des bâtiments les plus frappants et les plus étonnants sur le plan architectural à avoir été construit en Pologne ces dernières années, mais c'est aussi l'une des meilleures salles de concerts d’un point de vue acoustique de toute l'Europe. La salle, visuellement époustouflante, peut accueillir plus de 1 800 personnes. Elle est également équipée d'une technologie de pointe pour diffuser des concerts en direct et enregistrer des albums. La configuration de la salle est une vraie prouesse technologique et renforce la place de Katowice dans le monde de la musique classique.

Considéré comme le principal orchestre polonais, l'Orchestre Symphonique de la Radio Nationale Polonaise a été fondé en 1935 à Varsovie. Pendant des années, l'Orchestre a agi en tant qu'ambassadeur culturel représentant la Pologne sur la scène artistique internationale et a coopéré avec certains des plus grands compositeurs de la seconde moitié du 20ème siècle en présentant les premières performances de leurs œuvres. Ils ont également enregistré plus de 190 albums pour de nombreux labels polonais et étrangers (Decca, EMI, Phillips, etc.).

Le Musée de Silésie


Le Muzeum Śląskie (Musée de Silésie) est un lieu incontournable à Katowice. L'ensemble de la zone présente une grande conception architecturale tout en respectant l'histoire de la Silésie. En tant que musée, il offre une grande quantité de collections d'art avec des informations méticuleuses à leur sujet.

La portée du musée, la qualité des expositions permanentes et les prouesses architecturales des chambres souterraines nouvellement adaptées sont tout aussi impressionnantes.

En s’approchant du Musée de Silésie depuis le centre-ville, le premier élément visible du musée est l'éminent monte-charge de l'ancienne mine de charbon de Katowice.

La mine a été définitivement fermée après avoir fonctionné pendant 176 ans et transporté plus de 120 millions de tonnes de charbon ! Aujourd'hui, le monte-charge a été adapté en une tour d'observation accessible par ascenseur qui offre des vues spectaculaires sur Katowice.

L'ajout de tous ces édifices a non seulement enrichi visuellement et architecturalement la Zone de la Culture mais a aussi rempli le calendrier culturel d'événements de haut calibre auxquels des milliers de personnes assistent tout au long de l'année. Le point culminant est, sans aucun doute, le festival de musique électronique “ Tauron Nowa Muzyka Katowice ” qui a lieu chaque été. Le festival a des raisons de se vanter, puisqu'il a remporté le titre de meilleur petit festival européen aux European Festival Awards en 2010, 2012 et 2014, et a certainement réussi à populariser Katowice et la Silésie.

Katowice, plaque tournante de l'industrie et de la culture



Katowice était autrefois fortement associée au charbon et à l'acier. Aujourd’hui, Katowice est un centre urbain aux multiples facettes, connu autant pour ses arts et sa culture que pour son industrie et ses affaires.

Katowice n'est pas une ville touristique conventionnelle, mais les visiteurs trouveront tout de même de nombreuses façons intéressantes de passer leur temps sur place. Si vous aimez voir des bâtiments industriels du XIXe siècle, Katowice est alors l'endroit où aller.

La rue Mariacka


La rue Mariacka est la rue la plus importante de Katowice. Son nom dérive de l'église Sainte-Marie à laquelle elle mène. Elle a été tracée dans la seconde moitié du 19ème siècle. C'est une rue avec une histoire très luxuriante, mais pas toujours glorieuse. Chemin de terre entre des bâtiments délabrés à l’origine, sa configuration commença à changer lorsque l'église de la Sainte Vierge Marie de style néo-gothique fut construite, entre 1862 et 1873. Au fil des siècles, la rue a pris de l'importance et de nouveaux immeubles bourgeois décoratifs se sont très vite développés.

Aujourd’hui, la rue est très vivante avec la présence de bureaux, restaurants et hôtels.

Nikiszowiec


Le quartier de Nikiszowiec, situé à l’est de la ville, est considéré comme l'une des plus grandes attractions historiques et architecturales de Katowice. Construit dans les années 1908-1918 en tant que lotissement ouvrier, il est aujourd'hui l'une des étapes de la Route des monuments industriels et figure sur la liste des monuments historiques. Malgré le caractère urbain des bâtiments, Nikiszowiec comptait à l’époque des éléments ruraux typiques, par exemple des porcheries et des champs loués pour la culture de céréales et de pommes de terre.

En 1960, Nikiszowiec est devenu un quartier de Katowice. En 1978, il a été inscrit au registre des monuments industriels et, en 2011, il a été déclaré monument historique.

CINIBA


Le 1er octobre 2012, les étudiants de l'Université de Silésie et de l'Université d'économie de Katowice ont gagné un tout nouvel espace pour étudier. Ce jour-là, le bâtiment du Centre d'information scientifique et de la bibliothèque universitaire (CINIBA) a été inauguré. Le campus universitaire de Katowice, situé en plein centre-ville, est encore un complexe inachevé de bâtiments de différentes époques, bien que principalement des bâtiments modernistes.

Grâce à l'agencement dense de fenêtres (il y en a plus de quatre mille), à la tombée de la nuit, le bâtiment ressemble à une sculpture abstraite, une lanterne mystérieuse brillant de mille feux. Il s’agit d’un clin d'œil au modernisme, préférant la simplicité et l'ordre géométrique, qui a également laissé ses traces à Katowice.

Le parc Śląskie et ses attractions


Dans l’agglomération de Katowice, à Chorzów, se trouve l'un des sites les plus remarquables : le parc de Silésie. Depuis sa création il y a plus de 70 ans, ce parc est considéré comme une oasis de verdure inégalée au cœur de l'agglomération silésienne, dans la région la plus industrialisée et la plus peuplée de Pologne.

Il abrite de nombreuses attractions. Dans une partie du parc, vous trouverez le jardin zoologique de Silésie, qui abrite plus de 2 000 animaux couvrant 300 espèces différentes. N'oubliez pas d’aller dans la vallée des dinosaures, où plus d'une douzaine de dinosaures ont été reconstruits.

Vous trouverez aussi le planétarium et l'observatoire astronomique de Silésie. Il s'agit du plus ancien et du plus grand planétarium en Pologne. L'observatoire offre aux visiteurs une vue en temps réel très agrandie du soleil et d'autres objets célestes. Se trouve également dans le parc une impressionnante bibliothèque astronomique.

Le parc abrite également le plus grand parc d'attractions permanent de Pologne, un champ de tir, un stade, des expositions, une roseraie et un centre de sports nautiques. Pour les amateurs d’histoire, une partie du parc est réservée à la reconstruction ethnographique de la Silésie d’antan avec des fermes, des églises et des reliques qui brossent tous un tableau de la vie agricole en Silésie. Des hôtels, des restaurants et des cafés complètent l'attractivité du parc.

Dolina Trzech Stawów, la “ vallée des trois étangs ”


La “ vallée des trois étangs ” fait partie du parc forestier de Katowice. Il couvre une superficie d'environ 65 hectares et est situé dans le quartier Muchowiec. Les habitants de Katowice sont attirés par les possibilités de loisirs sur place, les grands réservoirs d'eau avec des plages aménagées et des pistes cyclables. Les amateurs de sports nautiques peuvent profiter des bateaux, kayaks, pédalos ou planches de surf mis à leur disposition. C'est un refuge verdoyant au centre-ville, avec des espèces rares de plantes et d'animaux.

Le lieu est également connu des mélomanes, en particulier de la musique techno (avec le festival en plein air "Soundtropolis") et de la musique rock (avec le OFF Festiwal).

Walcownia Cynku


Le Musée de la métallurgie du zinc, situé à l’extrême est de la ville, est un monument inscrit au patrimoine industriel de la région, et a eu un impact réel sur le développement de la Silésie. Construit en 1904, c'est l'un des monuments de l'histoire de la puissante industrie métallurgique qui, il n'y a pas si longtemps, a assuré le travail et l'entretien de nombreuses générations d’habitants de Katowice.

Aujourd’hui, vous pouvez y sentir l'atmosphère de travail et de production d’antan, et aussi y voir des machines et des véhicules de l’époque ainsi que les chambres des traditions métallurgiques.

Galeria Szyb Wilson


La Galerie Wilson est une galerie d'art contemporain à Katowice. Les objectifs principaux de la galerie sont la revitalisation sociale du quartier, la promotion de jeunes artistes engagés et la présentation de l'art contemporain polonais et mondial. La galerie possède une collection unique de son propre art contemporain : peintures, sculptures et installations. Outre les expositions d'art et les festivals, la galerie accueille des concerts, des représentations théâtrales, des ateliers d'art et des conférences. C'est un lieu de rencontre et d'élargissement du discours public.

Il s’agit de la plus grande galerie d'art polonaise, avec une surface d'exposition de près de 2 500 m².

Fabryka Porcelany


Sur le site de l’ancienne usine de porcelaine, inscrit dans son ensemble au registre municipal des monuments, se trouvent des objets de très grande valeur d'architecture post-industrielle, notamment les bâtiments de l'ancien four, l’atelier de peinture utilisé depuis près de 100 ans pour la production de porcelaine, ainsi que le château d'eau et la cheminée si caractéristiques du paysage de Haute-Silésie. Les bâtiments de l’usine remontent au tournant des 19ème et 20ème siècles.

Aujourd’hui, le site est un lieu d’innovation et de créativité avec des bureaux, des espaces de co-working, des concept stores, des cafés et restaurants, etc.

A bientôt en Pologne ! 
Destination Pologne - Créateurs d'expériences uniques en Pologne 

 

Crédits photos : Destination Pologne, Muzeum Śląskie, Międzynarodowe Centrum Kongresowe w Katowicach, Fabryka Porcelany, Galeria Szyb Wilson, Walcownia Cynku, CINIBA

Partager l'article

Faites-nous part de vos besoins !

Affiliations
J'accepte !

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.