5 questions à... Jan Nowak

Traducteur, éditeur, agent littéraire, porteur de projets francophones, fondateur du projet 10/10, pièces francophones à jouer et à lire.

Auteur(s) : Julien Hallier Publié le : 02/04/2021

Jan Nowak

Traducteur, éditeur, agent littéraire, porteur de projets francophones, fondateur du projet 10/10, pièces francophones à jouer et à lire.

Lieu de résidence : Poznań

L'interview avec Jan Nowak s'inscrit dans le cadre de notre projet intitulé « 5 questions à ... », qui consite à poser les 5 mêmes questions à nos amis Polonais francophones.

Bonjour Jan, quelle est ton histoire personnelle avec le français ?

J’ai commencé à apprendre le français au lycée. A l’époque, nous n’avions pas la possibilité de choisir les langues étrangères. J’ai été admis en classe « b » et j’ai dû apprendre l’allemand et le français. Le français est donc arrivé dans ma vie un peu par hasard. Les deux premières années d’apprentissage du français étaient une catastrophe totale. Je détestais cette langue qui me paraissait trop compliquée, trop difficile. Aujourd’hui, avec du recul, je sais que le français n’est pas plus difficile qu’une autre langue. C’est plutôt le système scolaire qui n’intègre pas la notion de motivation et de volonté, mais uniquement l’obligation d’apprendre les langues. Tu dois, les professeurs doivent, l’école doit… C’est pénible. Néanmoins, en juin, avant de finir ma deuxième année, j’ai eu une discussion qui a tout changé. Une discussion avec mon professeur de sport, Błażej Maćkowiak, qui m’a dit la chose suivante : si tu veux réussir ta vie, apprends le français. C’était la première fois que quelqu’un m'indiquait la route. Mon père étant mort l’année d’avant, j’avais besoin d’entendre quelqu’un me dire : fais ça, essaye là, regarde ça. Ensuite, j’ai acheté le Bescherelle Junior. Je l’ai lu pendant les vacances d’été et, comme par magie, le français m’a paru super facile, clair, logique… Avec le recul, je comprends mieux que l’attitude et la motivation sont primordiales dans l’apprentissage d’une langue étrangère. Ensuite, il y a eu les études, les rencontres, les projets, les traductions, etc., et ce tout en français.

La culture du repas en France est vraiment impressionnante, très codifiée, très respectée.


Quelle est, selon toi, la plus grande différence entre les Polonais et les Français ?

La cuisine et la philosophie du repas. En Pologne, le seul moment où la famille passe vraiment du temps à table, c’est probablement le dimanche après-midi. Et encore, tout dépend de la famille. C’était du moins comme ça chez moi. En plus, on ne mange pas à la fois à midi et le soir, mais plutôt en fin d’après-midi, une seule fois… La culture du repas en France est vraiment impressionnante, très codifiée, très respectée. C’est formidable. Je me souviens de mes premiers repas en France, et ça me fait toujours rire. Je ne comprenais vraiment pas comment on pouvait manger à 20h et passer 2-3 heures à table. Aujourd’hui, j’apprécie énormément, mais à l’époque cela m’a choqué :)

Quel est ton endroit préféré à Poznań ?

Il y en a plusieurs selon les catégories. Le Théâtre Polski de Poznań, un lieu qui a contribué de façon capitale au développement des activités culturelles et éducatives. Le bar Za Kulisami, une vraie institution de la vie nocturne et philosophique de Poznań. Le restaurant Ratuszowa, situé en plein cœur de Poznań avec une cuisine magnifique. Le Sleep in Hostel, un endroit très proche de mon cœur car il accueille toujours les invités et les participants des événements culturels à Poznań. Le parc Cytadela, un espace vert à perdre la vue et à couper le souffle. La boulangerie Petit Paris dans le complexe Stary Browar, tenue par la magnifique Daria Kuttene. Je m'arrête là, mais je pourrais te faire une liste très longue :)

Où aimes-tu passer ton temps libre hors de la ville ?

C’est une très belle question avec de multiples réponses possibles ! Je dois avouer une chose, lorsque je quitte la ville, et bien c’est pour partir loin. J’adore le village de Kadyny (pas loin de Frombork), Kiermusy (pas loin de Białystok), le Parc National de Narew (dans la région de Podlasie)…. Tous ces lieux sont situés à 400-500 km de Poznań.

Qu’est-ce qui plait le plus à tes amis français en Pologne ?

Je vais répondre à cette question en me basant sur mes amis français qui vivent en Pologne depuis quelques années car il est trop facile de tomber dans les clichés dans le cas d’une visite qui ne dure que  quelques jours. Alors, ils adorent l’ouverture des gens et la vérité que les gens portent en eux. Cette vérité de l’Est, qui nous demande à être entiers, mais toujours avec une véritable gentillesse. Ils apprécient cela à long terme. Et pour les clichés, et bien ils adorent la vodka, les gâteaux de chez Sowa, le żurek, les pierogis. Et ils adorent la langue polonaise, mais seulement l’écouter… et je les comprends si bien pourquoi :)

 

Jan, merci pour ta contribution.

Chers lecteurs, nous vous donnons rendez-vous bientôt pour la prochaine interview avec un(e) autre ami(e) Polonais(e) francophone.
A très vite !


Crédits photos : Jan Nowak, Albertina Restaurant & Wine, Restaurant Fiorentina, Destination Pologne

Partager l'article

Faites-nous part de vos besoins !

Affiliations
J'accepte !

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.